Skip to main content
Logo de la Commission européenne
Représentation en Belgique
Article d’actualité15 février 2022Représentation en Belgique

Espace : la Commission propose deux initiatives pour un système de connectivité par satellite et une approche européenne de la gestion du trafic spatial

La Commission propose la création d'un système européen sécurisé de télécommunications pour garantir une connectivité continue aux gouvernements, aux entreprises et aux citoyens de l'UE, ainsi qu’une approche européenne pour gérer le trafic spatial.

planet

Connectivité spatiale sécurisée

Les technologies, données et services spatiaux sont omniprésents dans le quotidien des Européens : lorsque nous activons notre GPS, communiquons via nos smartphones, regardons la télévision… L’UE est aussi une puissance spatiale majeure qui fournit déjà de nombreuses applications liées à ces technologies, et doit constamment s’adapter aux nouveaux défis, qu’ils soient de nature technique, économique ou encore géopolitique.

La Commission a donc présenté un projet ambitieux de système de l'Union pour des télécommunications spatiales sécurisées afin de garantir un accès ininterrompu à des services de télécommunications par satellite sécurisés, d'un bon rapport-coût efficacité, sur le long terme et dans le monde entier.

Pour qui ? Pour tous. Pour la Belgique et tous les autres États membres de l’UE, car il contribuera à la protection des infrastructures critiques, à la surveillance, aux actions extérieures, à la gestion des crises et aux applications qui sont essentielles pour l'économie, la sécurité et la défense.

Pour les citoyens et les entreprises qui pourront accéder à des connexions efficaces, rapides et fiables. Le système offrira en outre une connectivité dans des zones géographiques d'intérêt stratégique, comme l'Afrique et l'Arctique, conformément à la stratégie Global Gateway de l'Union.

Le coût total est estimé à 6 milliards d'euros. La contribution de l'Union au programme entre 2022 et 2027 s'élève à 2,4 milliards d'euros à prix courants. Le financement proviendra de différentes sources du secteur public [budget de l'Union, États membres, contributions de l'Agence spatiale européenne (ESA)] et d'investissements du secteur privé.

Cette initiative aura d’importantes répercussions positives pour l’UE: en effet, le développement d'une nouvelle infrastructure apporterait une valeur ajoutée brute comprise entre 17 et 24 milliards d'euros, et créerait des emplois dans l'industrie spatiale de l'Union. De plus, des retombées économiques positives se feront sentir dans les secteurs en aval qui emploient les services innovants de connectivité. On ferait également bénéficier la population des avantages technologiques, de la fiabilité et des performances opérationnelles de ces services de télécommunications par satellite, en assurant des connexions internet à très haut débit dans l'ensemble de l'Union.

Gestion du trafic spatial

L'espace est plus fréquenté que jamais. Depuis les débuts de la conquête de l’espace, des millions de débris spatiaux se sont accumulés, tournent en orbite autour de la Terre et constituent autant de menaces potentielles pour nos infrastructures spatiales et nos satellites. Il est donc important et urgent pour l’UE d’agir collectivement et sur le plan multilatéral contre cette pollution de l’espace, en vue de garantir une utilisation sûre, sécurisée et viable de l'espace pour les générations à venir.

Dans ce contexte, la Commission a établi une approche de l'UE concernant la gestion du trafic spatial. L'objectif est d'élaborer des initiatives concrètes, dont des opérations et des actes législatifs, afin de promouvoir l'utilisation sûre, sécurisée et viable de l'espace tout en préservant l'autonomie stratégique de l'Union et la compétitivité de l'industrie européenne.

Elle s'articule autour de quatre axes:

  • évaluer les besoins civils et militaires en matière de gestion du trafic spatial ainsi que les implications de la gestion du trafic spatial pour l'Union;
  • renforcer la capacité technologique de l'Union à identifier et à suivre les véhicules spatiaux et les débris spatiaux;
  • déterminer le cadre normatif et législatif approprié;
  • nouer des partenariats internationaux dans le domaine de la gestion du trafic spatial et dialoguer sur le plan multilatéral.

 

Plus d’infos

 

 

 

Détails

Date de publication
15 février 2022
Auteur
Représentation en Belgique