Aller au contenu principal
Représentation en Belgique
Article d’actualité14 juillet 2022Représentation en Belgique

Prévisions économiques de l'été 2022: la guerre menée par la Russie assombrit les perspectives en Belgique et dans toute l’UE

La guerre menée par la Russie contre l'Ukraine continue d'avoir des répercussions négatives sur l'économie de l'UE. Celle-ci devrait continuer à croître, mais à un rythme nettement plus lent que celui prévu dans les prévisions du printemps 2022.

Forecast_BE

Selon les prévisions économiques (intermédiaires) de l'été 2022, l'économie de l'UE connaîtra une croissance de 2,7 % en 2022 et de 1,5 % en 2023. Le taux de croissance de la zone euro est attendu à 2,6 % en 2022, puis devrait reculer à 1,4 % en 2023. L'inflation annuelle moyenne devrait culminer à des niveaux historiquement élevés en 2022, atteignant 7,6 % dans la zone euro et 8,3 % dans l'UE, avant de retomber en 2023 respectivement à 4,0 % et 4,6 %.

 

L’UE est confrontée à des défis sur de multiples fronts : qu'il s'agisse de la hausse des prix de l'énergie et des denrées alimentaires ou des perspectives mondiales très incertaines liées à la situation géopolitique et à l’évolution de la situation sanitaire liée à la pandémie.

 

Paolo Gentiloni, commissaire à l'économie, a déclaré: « L'invasion non provoquée de l'Ukraine par la Russie continue à créer des ondes de choc dans l'économie mondiale. Les actions de Moscou perturbent l'approvisionnement en énergie et en céréales, poussent les prix à la hausse et ébranlent la confiance. En Europe, la dynamique enclenchée par la réouverture de nos économies devrait stimuler la croissance annuelle en 2022, mais nous avons nettement revu à la baisse nos prévisions pour 2023. On estime à présent que l'inflation record devrait culminer dans le courant de l'année et reculer progressivement en 2023. L'évolution de la guerre et la fiabilité des approvisionnements en gaz étant inconnues, ces prévisions sont sujettes à de fortes incertitudes et à des aléas baissiers. Pour affronter ces vents contraires, l'Europe doit faire preuve de leadership; trois mots doivent guider nos politiques: solidarité, durabilité et sécurité. »

 

Prévisions pour la Belgique

En Belgique, la croissance économique devrait ralentir en 2022 après avoir rebondi de 6,2 % en 2021. La vague du variant Omicron a eu un impact limité sur l’économie au premier trimestre 2022, les dernières restrictions d’activité ayant été rapidement levées, ce qui a entraîné une croissance du PIB réel de 0,5 % au T1-2022. De même, l’emploi a connu une forte croissance au début de l’année 2022.

 

La croissance du PIB réel devrait atteindre 2,3 % en 2022. Au deuxième trimestre 2022, le taux de croissance trimestriel devrait baisser, à mesure que la situation économique se détériore, avant de revenir progressivement à environ 0,5 % sur l’horizon de prévision. En 2023, la croissance annuelle réelle du PIB devrait atteindre 1,3 %.

 

Le niveau élevé de l’inflation et le recul de la confiance des consommateurs devraient freiner l’expansion de la consommation des ménages. Néanmoins, l’indexation automatique des salaires et des prestations sociales devrait soutenir le pouvoir d’achat, en particulier en 2023, lorsque l’inflation devrait diminuer considérablement.

 

L’incertitude, le resserrement des conditions de financement, les pressions accrues sur les coûts des prix des intrants et des salaires, ainsi que les contraintes du côté de l’offre, devraient peser sur l’investissement. Dans le même temps, la FRR et les efforts de transition énergétique devraient soutenir la formation brute de capital fixe. Un environnement extérieur moins favorable devrait peser sur les importations et les exportations cette année. Les exportations nettes devraient contribuer négativement en 2022, à mesure que le tourisme à l’étranger reprendra.

 

L’inflation globale devrait atteindre un niveau supérieur de 9,4 % en 2022. Cela s’explique principalement par la forte hausse des prix de l’énergie, qui se transmet rapidement aux prix de détail. Les prix des denrées alimentaires et l’inflation de base poussent également l’inflation globale à la hausse. La baisse progressive des prix de l’énergie devrait conduire à une baisse de l’inflation globale à 2,9 % en 2023.

 

Contexte

Les prévisions économiques de l’été 2022 actualisent les prévisions économiques du printemps 2022, présentées en mai 2022, principalement en ce qui concerne l’évolution du PIB et de l’inflation dans tous les États membres de l’UE.

 

Plus d’infos

Communiqué de presse

Prévisions économiques de l’été 2022 pour la Belgique (en anglais)

 

Détails

Date de publication
14 juillet 2022
Auteur
Représentation en Belgique