Aller au contenu principal
Représentation en Belgique
Article d’actualité18 juillet 2023Représentation en Belgique

Sommet UE-CELAC: vers un partenariat plus étroit, renforcé et renouvelé entre les deux régions

Les 17 et 18 juillet, l’UE et la Communauté des États latino-américains et des Caraïbes ont tenu leur 3e sommet à Bruxelles.

Participation of Ursula von der Leyen, President of the European Commission, in the EU/CELAC Summit 2023

Ce sommet a réuni les chefs d'État et de gouvernement des États membres de l'UE et des 33 États de la CELAC pour la première fois depuis huit ans.

La série de réunions a débuté lundi matin par une table ronde des entreprises UE-ALC, au cours de laquelle la présidente von der Leyen a présenté le programme d'investissement «Global Gateway» (Global Gateway Investment Agenda – GGIA) UE-ALC. Ce programme comprend plus de 135 projets visant à faire de la transition écologique et numérique équitable une réalité des deux côtés de l'Atlantique, et il s'articule autour de quatre piliers: une transition écologique équitable, une transformation numérique inclusive, le développement humain, et la résilience sanitaire et les vaccins.

La présidente a également annoncé que l'Équipe Europe s'était engagée à apporter plus de 45 milliards d'euros jusqu'en 2027 pour soutenir le partenariat renforcé avec l'Amérique latine et les Caraïbes. Le sommet a encore intensifié le partenariat entre l'UE et les pays de la CELAC sur des priorités communes telles que les transitions numérique et écologique, la lutte contre le changement climatique et la perte de biodiversité, la santé, la sécurité alimentaire, les migrations, la sécurité et la gouvernance ou la lutte contre la criminalité transnationale.

Au cours du sommet, l'UE a donné une ampleur accrue à sa coopération énergétique avec l'Argentine et l'Uruguay en signant deux protocoles d'accord. Le premier définit les principaux domaines de coopération, notamment concernant les énergies renouvelables, l'hydrogène et la réduction des émissions de méthane, et souligne la nécessité d'assurer une transition énergétique socialement juste. Le second souligne que les énergies renouvelables, l'efficacité énergétique et l'hydrogène renouvelable sont des domaines de coopération essentiels, étant donné que tant l'UE que l'Uruguay s'efforcent d'atteindre la neutralité climatique d'ici à 2050.

Dans le cadre de la stratégie «Global Gateway» de l'UE, lors du sommet UE-CELAC, la Banque européenne d'investissement (BEI) et la Banco Santander ont signé un prêt de 300 millions d'euros pour soutenir l'installation d'une série de petites centrales solaires photovoltaïques destinées à l'autoconsommation au Brésil. De même, la BEI a également annoncé un prêt de 200 millions d'euros à la Banco del Estado de Chile pour financer de nouvelles habitations répondant à de meilleures normes en matière d'efficacité énergétique, et un prêt de 100 millions d'euros pour soutenir l'industrie de l'hydrogène renouvelable en pleine croissance au Chili.

L'UE a également signé un protocole d'accord avec le Chili sur l'établissement d'un partenariat dans le domaine des chaînes de valeur des matières premières durables, qui contribuera à la sécurité d'approvisionnement de l'Europe tout en créant des emplois et de la croissance au Chili.

Dans le domaine numérique, l'UE et l'Argentine, les Bahamas, la Barbade, le Brésil, le Chili, la Colombie, le Costa Rica, la République dominicaine, l'Équateur, l'El Salvador, le Guatemala, le Honduras, la Jamaïque, le Mexique, le Panama, le Paraguay, le Pérou, le Suriname, Trinité-et-Tobago et l'Uruguay sont convenus d'approfondir leur partenariat en mettant en place une alliance numérique UE-ALC. Cette alliance fournit un cadre de coopération sur les questions numériques dans l'intérêt des citoyens des deux régions et réaffirme l'engagement en faveur de la transition numérique.

En marge du sommet, le haut représentant et vice-président Josep Borrell a signé, au nom de l'UE, trois protocoles d'accord sur les consultations bilatérales avec le Honduras, l'El Salvador et l'Équateur, qui fournissent des cadres pour approfondir les efforts de coopération et engager un dialogue sur des programmes communs.

Pour répondre à l'augmentation sans précédent des besoins humanitaires en Haïti, l'UE a également annoncé le déblocage d'une aide d'urgence de 10 millions d'euros.

Cette aide permettra aux organisations humanitaires de renforcer la réponse qu'elles apportent et de faire face aux besoins les plus urgents, en mettant principalement l'accent sur l'alimentation et la nutrition.

Plus d’info

Détails

Date de publication
18 juillet 2023
Auteur
Représentation en Belgique